Process de fabrication du carton ondulé: le métier de l’onduleur

Nous parlions plus tôt du « Simple Face », l’origine du carton ondulé. Aujourd’hui encore ce simple face reste un pilier dans la fabrication du carton ondulé. En effet, une unité dédiée de fabrication réalise une première cannelure de hauteur régulière entre 2 cylindres cannelés qui sont maintenus à une température élevée. Cette nappe ondulée est immédiatement enduite de colle sur les « crêtes » inférieures avant d’être mise en contact avec la couverture, bande de papier qui avance à la même vitesse que la cannelure. On obtient ainsi une nappe de carton dite « Simple Face » (à ne pas confondre avec simple cannelure).

Le carton SF ainsi produit est transporté jusqu’à l’unité de fabrication suivante, « l’unité double face ». Les cannelures sont d’abord encollées puis la feuille de Simple Face s’engage sur une table chauffante  où l’on colle la couverture par gélatinisation de la colle (sous l’effet de la chaleur). On obtient ainsi du carton simple cannelure simple face. Le double double (double cannelure avec trois couvertures, 2 extérieures et une intérieure) est formé quant à lui en utilisant 2 postes de collage selon le même principe.

La nappe ainsi formée est ensuite calibrée par « la mitrailleuse » qui la coupe longitudinalement. Elle est ensuite découpe en formats (ce qui marque la fin de l’aspect continu du process). Enfin, les formats sont réceptionnés dans un poste dédié qui permet l’empilage sur palette jusqu’à une hauter de 1m80 environ.

Il existe des standards de formats qui dépendent des laizes de nappes accueillies par les machines. Le but étant de limiter au maximum les chutes.

Le carton ondulé ainsi fabriqué peut désormais être transformé.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *