Le carton ondulé: du papier et de la colle

Le carton ondulé que nous côtoyons au quotidien existe depuis le milieu du 19e siècle. A sa naissance il s’agissait d’un feuille plane sur laquelle on venait coller une feuille formant une sinusoïde. On appelle aujourd’hui ce carton le Simple Face (SF), que l’on trouve essentiellement sous forme de rouleaux de carton ondulé. Il existe aujourd’hui des multitudes de types carton ondulé. Ce qui subsiste, c’est le type de matières premières utilisées pour sa fabrication: du papier et de la colle. En revanche, les progrès technologiques ont fait naître un grand panaché de papiers et de colles d’origines et caractéristiques différentes pour fabriquer le carton.

Concernant le papier, la tendance est à l’utilisation de plus en plus importante de matériaux recyclés. Qu’ils soient issus des pâtes de bois ou des pâtes recyclées, ils se distinguent par la fonction occupée dans la fabrication du carton: on n’utilise pas le même papier pour réaliser la « couverture » (partie plane) ou la cannelure. Vous trouverez plus d’informations dans la rubrique dédiée à la qualité du carton

On distingue trois grandes familles de colles utilisées: les colles végétales, les colles de animales et les colles de synthèse. Ces colles peuvent être à base d’eau soit en solution dans un solvant. Un type plus récent de colle a tendance à se répandre très massivement  les « hot-melts » (ou « termofusibles ») qui répondent aux contraintes écologiques de plus en plus fortes. La colle remplit un rôle clé dans la constitution du carton ondulé puisque c’est elle qui lie les différents éléments de papier entre eux (les couvertures et les cannelures), la cohésion du carton en dépend donc.

 

 

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *